Le projet

 

stephane-le-diraison-adrien-francois

Reconnu dans le milieu des navigateurs, Stéphane a toujours eu la conviction qu’il serait un jour au départ du Vendée Globe, cette aventure humaine qui repousse les limites physiques et psychologiques.

 

C’est en 1993, avec l’édition remportée par Alain Gautier qu’il s’est noué d’amour pour cette course mythique :

« Etant Lorientais, notre bateau de course au lycée était voisin de ponton de son bateau et de celui de Jean-Luc Van Den Heede. Le fait d’être au contact de ces navigateurs, déjà à 17 ans, me permettait de me projeter dans la course, j’avais la conviction que j’y serais un jour, mais il y avait beaucoup d’étapes à franchir avant d’y prétendre ! »

Son objectif ? Boucler le tour du monde en moins de 90 jours.

 

Stephane Le Diraison, skipper du monocoque Imoca Compagnie du Lit-Boulogne Billancourt, en entrainement en solitaire avant le depart du Vendee Globe - le 13/10/2016

Photo Alexis Courcoux

 

Entouré d’une équipe de préparateurs techniques et sportifs, Stéphane le Diraison s’est investi pleinement dans son projet, à terre comme en mer.

 

Retour sur les moments forts du projet :

Novembre 2015 : Achat du bateau et navigation entre Gdansk (Pologne) et Lorient
Décembre : Convoyage Lorient vers La Ciotat
Janvier – Mars 2016 : Chantier d’hiver à La Ciotat, ville de son partenaire technique H2X (Groupe iXBlue) Avril : Mise à l’eau et navigations
Mai : Convoyage La Ciotat – Lorient
Juin-octobre : Entrainements à Lorient
Juillet : Parcours de qualification Saint-Pierre-et-Miquelon / Saint-Malo
1er octobre : Baptême du bateau à Lorient
15 octobre : Ouverture du village du Vendée Globe 2016 aux Sables d’Olonne
6 novembre : Départ du Vendée Globe 2016

 

Stephane Le Diraison, skipper du monocoque Imoca Compagnie du Lit-Boulogne Billancourt, en entrainement en solitaire avant le depart du Vendee Globe - le 13/10/2016

Stéphane Le Diraison, skipper du monocoque Imoca Compagnie du Lit-Boulogne Billancourt, en entrainement en solitaire avant le départ du Vendee Globe – le 13/10/2016. Photo Alexis Courcoux