Sur le qui-vive

« Ce n’est pas vraiment l’été qu’on m’avait décrit. Il n’y avait pas vraiment ça dans la brochure de l’inscription, il faut que j’en parle à l’organisateur !! Blague à part ce ne sont pas les grandes chaleurs, il commence à vraiment faire bien froid surtout que dehors c’est complètement gris et humide. Je m’y attendais mais il faut faire le dos rond. 

Je peux mettre 2h de chauffage par jour, ça permet de me réchauffer quand je n’en peux plus et de sécher les vêtements.

Je passe pas mal de temps enfoui dans mon duvet pour ne pas m’exposer trop au froid.

Ma vie est rythmée ainsi :
– Météo / stratégie / navigation / sécurité
– Conduite du navire / réglages
– Alimentation
– Repos

ça tourne en boucle !

De temps à autre, j’ouvre un livre… »

 

Stéphane était l’invité en visio du Vendée Live sur le plateau TV du Vendée Globe. Deux grands marins animaient ce plateau et ont félicité Stéphane pour sa performance : Alain Gauthier et Franck Cammas. Stéphane était très touché pour leurs mots sympas d’encouragement :

Alain Gauthier : « Stéphane fait une super course, on peut le dire ! C’est un bizuth, il vient de rentrer dans le top 10 donc on l’accueille avec plaisir. Il fait une course d’une belle rigueur, on sent que ça se passe bien à bord.

Il en rêvait, c’est un jeune Lorientais qui rêvait devant mon bateau à l’époque, je l’ai appris récemment. Vraiment un grand bravo à Stéphane qui fait une superbe course. »

 

Franck Gammas : « Bravo pour cette course avec pas mal de rigueur, pour ton bizutage ça a l’air de très bien se passer ! »

 

Stéphane explique qu’il trouve vraiment ce qu’il est venu chercher dans ces mers du sud en matière de défi et de challenge personnel. « Ce sont des conditions que je savais difficiles et ça oblige à se bouger, chercher des ressources que je ne serai jamais allé chercher si j’étais rester à regarder le Vendée Globe dans mon canapé. Ca me force à être tout le temps sur le qui-vive.

Et le fait qu’on soit au contact avec 4 autres bateaux ça permet en temps réel de valider que mes routes, mes choix de voiles, de vitesse fonctionnent bien. Je suis très content et c’est assez fidèle à ce que j’imaginais. Malgré tout ce n’est pas évident, il y a de belles journées puis il y a des journées plus grises et ça va durer un peu de temps, c’est le jeu ! »

 

A la question « Qu’est-ce qui te manque le plus dans la vie à terre ? », Stéphane répond simplement :

« Les petites choses du quotidien : aller boire un verre avec des copains, aller voir une affiche au cinéma, ou des choses très simples de ce style. Et c’est vrai qu’au niveau culinaire, même si je n’ai pas trop souffert je commence à me lasser de ce qu’il y a dans mes sacs. J’avoue que de temps en temps un produit un peu frais serait le bienvenue ! »

 

Stéphane pointe à la 10ème place et a été flash à 17,2 noeuds au classement de 15h, bravo pour cette belle trajectoire.

 

img_0952