Changement d’ambiance

La première dépression du Sud est sérieuse et elle arrive à grands pas… La mer se forme, le ciel est menaçant, la pluie s’invite et surtout le vent se lève.
 
Stéphane a repris des forces après un anticyclone à rallonge, il retrouve de la vitesse et s’en réjouit, il est d’attaque !
 
Le bateau file à pleine vitesse et il faut désormais trouver ses marques dans du vent fort.
 
Retrouvez la vacation radio de cette nuit avec la Direction de Course :
 
« Ça y est : la dépression est là. On vit des extrêmes en peu de temps puisqu’hier, nous étions encore dans l’anticyclone… Je suis en avant d’un front et ça commence à se muscler : le vent monte, la mer se forme et le ciel se couvre. Pas de doute, il y a une dépression pas loin !
 
Actuellement, il y a du Nord-Ouest 25-30 nœuds : j’ai pris mon deuxième ris et les surfs à 24 nœuds sont au programme. Tout va bien à bord : je navigue prudemment pour ne pas me faire surprendre, mais j’ai du mal à trouver le sommeil car le bateau est très rapide et il y a un bruit pas possible. Après une semaine dans l’anticyclone, il faut que je m’habitue à la vitesse… Les monocoques IMOCA sont des bateaux extrêmes qui font du bruit, qui secouent beaucoup, qui craquent : l’ambiance est particulière mais dans deux jours, je me serais habitué.
 
Le cap de Bonne-Espérance, c’est pour dans trois jours : je comprends pourquoi on lui a donné ce nom ! J’ai un peu changé mon cap pour rester assez loin du « mur des glaces » afin de ne pas être au cœur de la dépression. On est toujours un groupe homogène et compact : c’est motivant d’être au contact et cela oblige à s’appliquer. J’ai un bon rythme, je mange bien et je suis d’attaque.
 
C’est la première nuit où ça envoie fort et en quelques heures, la température est franchement descendue : j’ai mis chaussettes et cache-col ! Changement d’ambiance… Tout est différent ici, la lumière, la mer, le vent qui retient son souffle. Et la nuit dure de moins en moins longtemps. »
 
L’intégralité de la vacation radio est à écouter en bas de sa page sur le site du Vendée Globe : Vacation de 5h :
 
sld_nav11